Site icon Blog de l'UX Designer – actualité, ergonomie, design

Gestalt théorie ou Psychologie de la forme

Théorie de la Gestalt : loi de l'ergonomie

La théorie de la Gestalt est née en Autriche et en Allemagne en réaction contre l’orientation atomiste des écoles associationnistes et structurelles (une approche qui fragmentait l’expérience en éléments distincts et non liés).

Les études de la Gestalt théorie ont fait appel à la phénoménologie plutôt qu’à la théorie. Cette méthode, dont la tradition remonte à Johann Wolfgang von Goethe, n’implique rien d’autre que la description de l’expérience psychologique directe, sans aucune restriction quant à ce qui est permis dans la description.

La psychologie gestaltiste était en partie une tentative d’ajouter une dimension humaniste à ce qui était considéré comme une approche stérile de l’étude scientifique de la vie mentale.

La psychologie de la Gestalt cherchait en outre à englober les qualités de la forme, du sens et de la valeur que les psychologues dominants avaient soit ignorées soit présumées se situer en dehors des limites de la science.

Les premiers travaux sur la Gestalt concernaient la perception, avec un accent particulier sur l’organisation perceptive visuelle, expliquée par le phénomène de l’illusion.

En 1912, Wertheimer a découvert le phénomène phi, une illusion d’optique dans laquelle des objets fixes représentés en succession rapide, dépassant le seuil auquel ils peuvent être perçus séparément, semblent se déplacer.

L’explication de ce phénomène – également connu sous le nom de persistance de la vision et vécu lors de la vision de films – a fourni un solide soutien aux principes de la Gestalt.

La Gestalt théorie se décompose en 6 lois :

Loi de la bonne forme

La perception d’un environnement qui associe un ensemble d’éléments informes comme une forme simple, symétrique, stable.

Loi de bonne continuité

Des formes rapprochées sont perçus comme une forme, nous les percevons comme une continuité, comme les prolongements les uns des autres.

Gestalt théorie loi de continuité

Loi de proximité

En design, la loi de proximité est très utile. Elle est relativement simple à mettre en place puisqu’elle consiste à regrouper des éléments similaires. Ce qui permet d’exprimer un rapprochement entre eux. La loi de proximité va souvent de pair avec la loi de similitude.

Concrètement, comment faire ? Cette loi est particulièrement visible sur des sites qui proposent beaucoup de texte. Des sites de blog ou d’actualités. Les sujets sont proposés en colonnes ou en lignes rapprochées avec la même finalité : le bouton « en savoir plus » ou « read more » qui invite le lecteur à poursuivre sa lecture. Dans un même bloc, vous proposez plusieurs articles différents.

Gestalt théorie loi de proximité

Loi de clôture

L’effet de clôture s’active lorsque notre cerveau tente de combler les vides, afin de percevoir dans sa totalité.

Gestalt théorie loi de cloture

Loi de similitude

Les éléments semblables sont perçus comme une seule forme, car notre cerveau tente toujours de regrouper les choses qui se ressemble même si elles sont éloignées.

Loi du destin commun

La psychologie de la forme passe par des éléments ayant une même trajectoire sont perçues par notre cerveau comme faisant partie de la même forme.

Pour appliquer cela à vos interfaces c’est très simple, il vous suffit pour des zones ayant une importance similaire, il est nécessaire qu’ils aient le même aspect graphique.

Pour un formulaire, les champs qui concerne les informations type adresse devront être regroupés dans la même zone, appliquer la loi de proximité, réduisez l’espacement entres les champs pour en faire une seule unité.

Gestalt théorie expliqué en vidéo

Source

Quitter la version mobile