12 règles d’ergonomie par Amélie Boucher

12 regles ergonomie
vues

Les 12 règles d’ergonomie

Après les lois d’ergonomies, place aux règles d’ergonomies définies par Amélie Boucher.

1 – Architecture :

Pour bien architecturer votre site, il est important de bien connaitre vos utilisateurs, la connaissance de leurs habitudes constitue un point essentiel pour organiser vos catégories par thématique. La Hiérarchisation de l’information forme les fondations de votre site tant en ergonomie qu’en référencement naturel (SEO).

2 – Organisation visuelle :

L’organisation visuelle de votre site n’est rien d’autre que l’architecture vu ci-dessus, la différence réside dans le faite de l’appliquer sur la page. L’objectif général, bien penser l’architecture et l’organisation des pages, cela peut vous paraître logique, mais l’organisation visuelle des pages n’est pas toujours bien organisée.

3 – Cohérence :

La partie Header du site constitue un point de repère important pendant la navigation de votre utilisateur, c’est important de ne pas le modifier ou le déplacer pendant toute la durée de la visite, sinon vous ne seriez pas en cohérence.

Pour mieux comprendre, je vous laisse découvrir notre article sur la mauvaise harmonisation, positif ou négatif pour mon site ?

Le respect de la charte graphique est important, il permet à l’utilisateur de ne pas se perdre. Comme la partie graphique le comportement de votre site doit toujours être le même.

4 – Conventions :

L’ergonomie de votre site ne vous permettra pas de vous démarquer de la concurrence, capitaliser donc sur l’apprentissage des conventions acquises par les utilisateurs pour rendre votre site internet intuitif.

5 – Information :

L’information ponctuelle et contextuelle est un point important pour les utilisateurs qui visite votre site, cela permet de comprendre qui vous êtes et ou l’utilisateur se trouve (site vente de vêtements femme, site de pièce automobile…).

6 – Compréhension :

Les mots choisis sur votre interface représentent 60% du travail d’ergonomie. Utiliser des mots, les icones ne suffisent pas toujours.

7 – Assistance :

Votre site internet dois pouvoir aider l’internaute durant sa navigation, pour cela vous pouvez utiliser les aides implicite (organisation visuelle, comportements des objets) ou les aides explicite (mots, aide contextuelle).

8 – Gestions des erreurs :

En tant que UX designer, vous devez prévoir votre site pour que l’utilisateur se trompe le moins possible voir pas du tout, la majorité du temps cela concerne les formulaires, pour remédier à cela, vous pouvez informer l’utilisateur pour qu’il corrige son erreur, lui indiqué les champs obligatoires, ajouter des libellés et légendes, lui faire confirmer les actions risquées (supprimer un élément important) etc…

9 – Rapidité :

Une fois l’utilisateur arrivé sur votre site, il ne recherche pas seulement à accomplir une tâche il souhaite la réaliser rapidement, vous devez donc lui offrir une interface simple et rapide.

10 – La liberté :

Donner lui le pouvoir, ou du moins, l’impression d’avoir le pouvoir, nous ne devons pas lui imposer des actions, l’utilisateur dois rester maitre de la navigation.

Votre travail est donc d’évitée un maximum la frustration de l’utilisateur, il doit à chaque moment sentir qu’il garde le contrôle.

11 – Accessibilité :

La seule chose que votre client souhaite lorsqu’il créer un site internet ou une application, c’est qu’elle doit être disponible partout et pour tous. Tout le monde peut avoir accès à votre produit, du moins facilement accès.

En revanche, l’accessibilité se divise en deux parties importantes : physique et technologique.

Accessibilité physique :

L’idée, c’est que de faire en sorte que votre produit soit accessible à tous, reprenons l’exemple du site de Pôle Emploi avec un accès pour les mal voyant.

Contraste pole emploi
Représentation de l’accessibilité du site pôle emploi avec un mode pour mal voyant

Accessibilité technologique :

La seconde partie concerne l’accès à votre site web. Votre site internet doit être accessible quel que soit le matériel que l’utilisateur utilise (Ordinateur, smartphone, tablette). C’est pour cela que lors de la conception de votre site, vous devez garder en mémoire que l’accès à votre contenu doit se faire à partir de n’importe quelle plate-forme.

12 – Satisfaction de l’utilisateur

La satisfaction de votre utilisateur nécessite la prise en compte de leurs besoins comme humain, mais aussi comme visiteur spécifique dans un contexte bien précis avec des objectifs précis.

L’ensemble des règles précédentes participent à la satisfaction de votre utilisateur.

Même si c’est un critère difficile à mesurer, la satisfaction de l’utilisateur peut faire appel aux critères de qualité de service et d’expérience utilisateur.

Pour en apprendre encore plus sur l’ergonomie, je vous invite à lire le livre d’Amelie Boucher ; Ergonomie web : Pour des sites web efficaces

12 règles d’ergonomie par Amélie Boucher
5 (100%) 6 votes

Valentino
AuteurValentino
Fondateur du blog de l'UX Designer, j'ai souhaité vous partager ma passion au sein d'articles, de conseils et d'astuces sur mon métier. Je suis aussi Freelance comme UX / UI Designer sur Lille, je m'occupe de projet e-commerce et logiciel.

Laisser un commentaire