Focus group : définition et méthodologie

Le Focus Group est une méthodologie qui vise à recueillir les avis des utilisateurs cibles concernant l’utilisation d’une interface. Réunis en petit comité, les échanges se veulent constructifs et qualitatifs.

Dans cet article, nous allons voir en détail en quoi consiste le Focus Group, son organisation ainsi que l’importance capitale de bien sélectionner l’animateur de la réunion. Mais également les objectifs de ce procédé et les livrables qui en résultent.

Qu’est-ce qu’un Focus Group ?

Une méthode d’enquête dont l’objectif est de relever les opinions d’un groupe de consommateurs concernant l’utilisation d’un produit.

En UX Design, le Focus Group consiste donc à regrouper un certain nombre d’utilisateurs afin qu’ils puissent donner leurs avis sur le produit final. Il s’agit d’une méthode dite qualitative puisque les échanges et données récoltées visent principalement à l’amélioration de la qualité du projet.

Comment organiser des Focus Groups ?

Comme tout projet, l’organisation d’un Focus Group répond à des étapes conçues en tenant compte des profils d’utilisateurs cibles à recruter, mais aussi en prenant en compte les contraintes en matière d’infrastructure et de matériel.

En fonction du projet à étudier, il est important que le nombre de protagonistes présents soit suffisant afin de faciliter les échanges. L’idéal est de faire en sorte que chacune des personnes présentes puisse s’exprimer librement, sans retenue. Ainsi, lorsque le nombre de participants est trop important, le risque est de ne pouvoir recueillir tous les avis. Or, le but du Focus Group est de collecter toutes les informations évoquées par les utilisateurs participants.

Aussi, lors du recrutement, il est important de composer un groupe de personnalités ayant un sens souple de la communication. Lorsque plusieurs Focus Group sont nécessaires pour le projet de conception que vous avez en cours, dans ce cas, l’organisation des réunions qui se suivent est toujours basée sur la précédente afin de la compléter avec de nouvelles données.

Cela vous évite les risques de redondances d’un Focus Group à un autre. Comme toute réunion ou brainstorming, il est important également de garder un œil sur le timing. La durée maximale idéale qui permet de maintenir l’intérêt et la vigilance des participants est de 2 heures. Au-delà de cela, vous risquez de perdre l’attention de votre assemblée.

Comment animer efficacement des Focus Groups ?

Les utilisateurs cibles invités à participer à un Focus Group sont beaucoup plus productifs dans une atmosphère défendue et transparente. En effet, bien que l’importance de la démarche soit primordiale pour la construction des principes de base de la qualité de votre projet, la récolte de données pertinentes et objectives se réalise plus aisément avec des directives simples et réalisables.

Dans cette perspective, la présence d’un animateur est indispensable. Celui-ci est chargé de fournir de manière précise l’ensemble de la guideline nécessaire au bon déroulement du Focus Group. Pour ce faire, l’idéal est d’alterner des phases de questions-réponses avec les séquences d’activités. La fluidité et le rythme donné à la réunion doivent être équilibrés, mais surtout apporter suffisamment d’intérêt pour que les participants restent focalisés sur votre objectif.

C’est pourquoi, lors de la mise en place du Focus Group, l’animateur sera une des personnes qui possèdent le maximum d’expérience afin qu’il puisse répondre à toutes les questions posées par les utilisateurs, mais aussi pour qu’il puisse conserver la ligne directrice du Focus Group. Et pour accomplir cette mission à la perfection, l’animateur doit avoir une personnalité naturellement ouverte, une excellente capacité d’écoute, connaître les différentes techniques de communication et de gestion de réunion, être un très bon orateur et bien évidemment avoir de l’humour !

La méthode des Focus Group

Les objectifs

Avant de mettre en place l’organisation d’un Focus Group, il faut dans un premier temps en définir l’objectif. En effet, connaître la finalité et la nécessité d’une telle séquence dépend du projet à peaufiner. Mais surtout des différentes informations que vous souhaitez recueillir et qui vous permettraient d’apporter des améliorations à votre projet digital.

Une fois les objectifs bien encadrés, la seconde étape consiste à rédiger le fil conducteur du Focus Group. Cette ligne directrice a pour but de guider les participants dans leurs interactions durant la réunion afin que celles-ci conservent la logique de votre projet. Et pour cela, toutes les techniques de questionnement utilisées en communication sont à maîtriser par l’animateur.

Les livrables

À l’issue des échanges réalisés entre les utilisateurs durant le focus, des livrables en résultent.

Ces livrables peuvent prendre plusieurs formes. Les résultats de chacune des thématiques évoquées durant la réunion, le script relevant tout ce que les testeurs ont pu évoquer verbalement, mais aussi les informations non verbales telles que les hésitations, les expressions de doute, etc. Le dernier livrable est la synthèse du Focus Group qui permet d’élaborer la stratégie d’amélioration qualitative de votre projet digital.

Ainsi, l’organisation d’un focus group requiert une méthodologie claire et limpide afin de constituer la base des axes d’amélioration de votre interface en projet. Les échanges constructifs entre les utilisateurs cibles sont de précieux éléments à prendre en considération dans votre stratégie de conception.

Source