Design thinking : quelles sont les étapes ?

Le travail collaboratif, pilier fondamental du Design Thinking, permet d’aboutir à des projets rentables et réalistes dans le respect des compétences de chaque membre de l’équipe en matière de créativité.

Dans cet article, je développe la définition ainsi que l’origine du Design Thinking. Mais aussi, les 7 étapes d’élaboration d’un projet construit dans le cadre de cette méthodologie. Suivez le guide !

Design Thinking : définition

Le Design Thinking est une méthode d’élaboration d’un projet basé sur des solutions explicites afin de résoudre des problèmes potentiels.

Pour ce faire, l’expérience utilisateur se trouve au centre de cette conception et fournit toutes les données indispensables à la construction des différentes voies de possibilités auxquelles s’exposent chacune des étapes du projet. Ces stratégies regroupent le savoir-faire de l’ensemble des collaborateurs impliqués dans le programme.

Ainsi, le Design Thinking est indispensable dans les procédures de résolution de problèmes. Pour cela, les brainstormings ont pour but de rassembler toutes les idées profitables avant l’élaboration de prototypes et la mise en place des tests.

D’où provient le Design Thinking ?

L’existence et la pratique du Design Thinking sont relativement récentes d’une quinzaine d’années. Il s’agit à la base d’une expérimentation qui a permis, au sein des entreprises, d’améliorer la synergie dans les équipes pour atteindre une efficacité maximale et gagner en productivité.

C’est en 1992 que le designer Richard Buchanan pose le principe de réflexion en ce qui concerne les projets de design, avec comme fil directeur la résolution des problèmes pernicieux et ambigus et qui requièrent de profondes séances de réflexions collectives.

Le principe du Design Thinking

Dans la conception actuelle du Design Thinking, l’application de cette méthodologie dans tous les projets de design s’avère efficace et productive. Le fait de potentialiser les compétences transversales, analytiques pour certains et intuitives pour d’autres, aboutit à une démarche commune : 

  • Identification de la problématique et compréhension de l’environnement
  • Mise en exergue du concept qui permet de résoudre cette problématique
  • Conception du prototype qui représente au mieux ce concept

Dans la méthodologie du Design Thinking, on se retrouve ainsi dans une logique de co-création, d’une très grande ouverture d’esprit, mais aussi dans un projet basé sur ce qui est observable à travers les tests utilisateurs et donc en se basant sur leurs expériences digitales concrètes.

Les 7 étapes du Design Thinking

recherche Design Thinking
Recherche Design Thinking

1- La définition

La définition de l’objectif du projet est essentielle afin de bâtir une base solide. À ce stade, vous fixez des buts ainsi que tous les paramètres à mettre en œuvre pour les atteindre, étape par étape.

Pensez également à mettre en évidence les options inenvisageables afin de les avoir toujours à portée de main et surtout pour vous rappeler à tout moment qu’il est important de les éviter.

Définir avec précision le résultat final du projet est primordial. Cela permet à tous les protagonistes participant au projet d’avancer dans la même direction.

2- La recherche

La seconde étape du Design Thinking consiste à mettre en évidence les points de difficultés auxquels l’internaute fait face durant son parcours utilisateur. Pour cela, la technique de l’entonnoir permet de guider l’utilisateur dans sa décision, du point de départ jusqu’à son objectif final.

Mais aussi en réunissant tous les protagonistes intervenant dans le projet afin que chacun puisse évoquer son point de vue dans un but constructif.

3- L’idéation

Dans ce processus d’enchaînement des idées, les participants partagent leur créativité dans un brainstorming ouvert et idéalement le plus interactif possible.

En effet, l’objectif ici est que chaque expert participant à la construction du projet de design puisse exprimer librement ses idées, ses objectifs et ses attentes à l’égard de ses collaborateurs.

Dans cette étape du Design Thinking, l’écoute et la patience sont les maîtres de la réussite. Et surtout, la réflexion collective permet de suivre les procédés prévus pour atteindre l’objectif final.

4- Le prototypage

prototype Design Thinking
Prototype Design Thinking

Durant la phase de prototypage, chacun concrétise l’interface selon le cahier des charges déterminé pendant le brainstorming.

C’est à ce stade du projet que la créativité et le design sont à mettre en application pour un premier aperçu du site ou de l’application.

5- La sélection

Ensuite, le prototype qui correspond le mieux avec la ligne directrice du projet est choisi parmi ceux qui ont été préalablement sélectionnés.

Un classement par priorité est effectué pour répondre aux impératifs liés au budget alloué au projet, à la deadline, mais aussi aux attentes réelles en ce qui concerne la rentabilité du futur site.

6- Implémentation

Une fois le prototype final sélectionné, l’étape de l’implémentation consiste à la rédaction d’une feuille de route qui va permettre de planifier le projet de bout en bout.

Ainsi, dans un travail collaboratif, l’équipe de designers va créer un plan qui va intégrer les besoins du client, l’évolution de ses services ou ses produits, mais aussi prendre en compte les attentes des utilisateurs.

La prévision de ces potentielles évolutions permet d’aboutir à une Road Map précise et réalisable.

7- Test et apprentissage

Cette ultime étape consiste à récolter les datas issues des différents tests utilisateurs mis en place. En effet, une fois le prototype finalisé, les utilisateurs recrutés selon le profil des personas vont pouvoir tester les fonctionnalités du futur site ou application.

Les retours issus de ce test orientent la finalisation de votre projet afin que vous puissiez procéder à toutes les rectifications indispensables.

Pourquoi faire du Design Thinking ?

La méthodologie du Design Thinking est bénéfique pour la création d’une solide synergie entre les membres d’une équipe.

Travailler dans un état d’esprit ouvert est toujours beaucoup plus constructif et permet de mettre en avant l’implication de chacun.

Ainsi, le cumul de performances dans la réalisation des projets d’entreprise a un impact plus efficient sur la productivité. En effet, en croisant les idées créatives de manières transversales, les collaborateurs gagnent en confiance et en motivation.

Mais aussi, de Design Thinking permet aux experts participants de rester réactifs dans leur prise de décision. Cette réactivité requiert vivacité et disponibilité. 2 éléments indispensables à l’efficience professionnelle et à la réussite de tous types de projets design collaboratifs.